• Aux pieds de trois bouleaux - Théa d'Albertville

     
    3-bouleaux
     

    La vie pure merveille aux pieds de trois bouleaux
    Eux qui quand il fait beau invitent au sommeil
    Ils sont comme une treille mais sans être barreaux
    Puisqu'ils montent si haut qu'ils séduisent le ciel

    Un peu plus loin les cloches des vaches carillonnent
    Dans les branches chantonne le vent en noires et croches
    Toutes sortes de mouches s'en mêlent monotones
    Le petit chat frissonne grimaçant de la bouche

    Juste un dernier sursaut et le sommeil le gagne
    Il s'endort et regagne un monde plein d'oiseaux
    Apprécier il fait beau pas si chaud qu'en Espagne
    En pays de cocagne vivre sous trois bouleaux

    Théa d'Albertville
    26 juin 2002
    Villarsiviriaux


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :