• Ave Soleil - Théa d'Albertville

    femme endormie

    Posée par terre dans mon salon
    Sur une couverture de mouton
    Allongée nue face au soleil
    A l'intérieur ça se réveille

    Comme il est bon cet amant-là
    Et moi en Marie-couche-toi-là
    Je le laisse me réchauffer
    Jusque dans mon intimité

    Soleil je te salue bien bas
    Toi l'amant, toi le dieu
    Toi le roi

    Soleil je te salue bien bas
    Et n'oublie pas
    Je suis là
    Pour toi !

    Théa d'Albertville
    5 avril 2014
    Broc


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :