• La muse inconnue - Théa d'Albertville

    La muse de Rodin

    Dieu comme le poète
    A besoin de la muse
    Pour se sentir en fête 
    Pour qu'un peu on s'amuse

    La muse est masculin
    Mais qu'à cela ne tienne
    Poète au féminin
    Elle aussi fait des siennes

    Elle vous emmènera
    Au pays des désirs
    Là où penser n'est pas
    Mais vivre, adoucir

    Inconnue est la muse
    Et l'imagination Abyssale

    Inconnue est la muse
    Après, le clavier S'emballe

    Ainsi soit-elle!

    Théa d'Albertville
    9 avril 2014 Bulle 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :