• Les mains de ma maîtresse - Théa d'Albertville

    chat

    Le matin quand je me réveille
    Elle bouge déjà quelque part
    Me manifester me faire voir
    Goûter la fin de son sommeil

    De ses longues jambes j'approche
    Y frotte mon corps lentement
    Du regard j'implore j'attends
    Elle sort les mains de ses poches

    Soudain elle craque elle se penche
    M'attrape avec délicatesse
    Dans ses bras commencent les caresses
    Passages lents de ses mains blanches

    Ses doigts me passent entre les yeux
    Une main s'ouvre sur ma tête
    Sur le dos, la queue puis s'arrête
    Pour recommencer encore mieux

    Une vie de chat langueur caresses
    Vous l'enviez j'en suis certain
    Connaître la douceur de ses mains
    Des mains blanches de ma maîtresse

    Théa d'Albertville
    4 août 2002
    Villarsiviriaux


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :