• Musique du corps - Théa d'Albertville

    Couple amants nus 1913 Alma Mahler et lui

    Il joue d'un corps de femme
    Comme si c'était un violon
    Il en approche l'âme
    Qui murmure des sanglots longs

    Et pour se rassurer il pose
    Doucement la main sur le cœur
    Savoir si la femme compose
    Si elle feint l'ode au bonheur

    Rassurez-vous amant vous êtes
    Dans ce domaine un virtuose
    Votre musique sent la rose

    Théâtre d'Albertville
    Dans le train pour Lausanne
    7 août 2013

     

    Couple d’amants (nus) ,1913 (Alma Mahler et lui)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :