• Nicolas Wharf - Couleur

    FemmeNoire

    Tu étais la douceur,
    Tu suintais le bonheur
    Et les jeux interdits
    Dans le creux de nos lits
    Étaient à ton image
    Un peu fous et peu sages.

    Tu étais cette fleur,
    L'égérie de l'auteur
    Et mes petits écrits
    Malgré mes cheveux gris,
    Vantant ton beau visage
    Te rendaient moins sauvage.

    Je cherchais tes faveurs,
    Et tu tenais mon cœur.
    Nous étions étourdis
    De joie et de nos nuits.
    Tu étais mon mirage,
    La canne de mon âge.

    Tu étais ma ferveur
    Et j'étais ton sauveur,
    Mais de nombreux non-dits
    Ont bien vite assombri
    Le ciel et les nuages
    Nous menant au naufrage.

    Tu étais de couleur
    Mais ce n'était pas l'heure
    Pour certains abrutis
    De comprendre la vie
    Le bien du métissage
    Et du libertinage.

    Tu étais de couleur
    Et malgré ma douleur
    Tous les regards d'autrui
    Ont défait et détruit
    Notre si belle union
    De blanc et de marron. 

    Nicolas Wharf - 4 décembre 2014


  • Commentaires

    1
    rosidib
    Jeudi 7 Juillet 2016 à 06:25
    Hum! Mais bien écrit.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :