• Vouloir vivre - Théa d'Albertville

    Que ne te souviens-tu encore
    Du jour où la terre t'a vu naître
    De la tendresse de ces êtres
    Qui t'ont soutenu dans l'effort
    Grandir

    A l'école chaque semaine
    Au savoir tu as eu accès
    Petit à petit ses effets
    Ont semé en toi une graine
    Apprendre

    Inquiétude de l'adolescence
    Regarder les filles de loin
    Penser n'en avoir pas besoin
    Plus forte a été l'attirance
    Aimer

    Lire un jour de la poésie
    Se prendre pour Victor Hugo
    Aligner assembler des mots
    Parler de soi et de la vie
    Oser

    Dire non au plafond craquelé
    Le repeindre en bleu ou en rose
    Retourner l'envers des choses
    Regarder le ciel étoilé
    Rêver

    Refaire le lit tous les matins
    Sortir respirer l'air les gens
    Observer et perdre du temps
    Laisser la télé dans son coin
    Réagir

    Bien regarder son désespoir
    Refaire le chemin à l'envers
    Se réjouir des arbres verts
    De la vie la douceur du soir
    Espérer

    Trouver une raison de vivre
    Même si un temps elle se cache
    En faire son essentielle tâche
    Jusqu'au moment où elle se livre
    Revivre

    Puis quand le papillon tournique
    Vers la lampe et va se brûler
    Dehors l'aider à s'en aller
    Retarder son heure fatidique
    Changer

    Théa d'Albertville
    28 mai 2003
    Villarsiviriaux

    Thea - Vouloir vivre


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :