• Comme - Théa d'Albertville

    img_3591-332x499

    J'irai me promener
    Au bord de la rivière
    Me laisser entraîner
    Par bouleaux et fougères

    J'écouterai son chant
    Saisirai ses murmures
    Je prendrai tout mon temps
    Me noierai dans l'azur

    Au contact du sol
    Mes pieds frémiront d'aise
    Près de l'oiseau en vol
    Je me mettrai à l'aise

    Et en pleine nature
    Ce sera presque comme
    Et je n'en aurai cure
    Être avec un homme

    Théa d'Albertville
    Pully
    5 juin 2012

    Thea - comme


  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Août à 10:34

    The description of the nature is really amazing. I like every word in thid poem. I wish you good luck and inspiration.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :