• Myosotis - Théa d'Albertville

    myosotisJ'ai rencontré dimanche quelques myosotis, comme joliment oubliés sur un bouquet rose d'oeillets nains.

    • Pourquoi nous as-tu oubliés me disaient-ils?

    C'est vrai qu'ils tentaient modestement de décorer une table, au milieu d'un abondance toute slave de victuailles. Le jardin aussi, abondance de fleurs de toutes sortes. J'ai écouté les myosotis. Ils me chantaient les petits chemins de mon enfance, les murmures des ruisseaux, les éternels pèlerinages des abeilles en quête de pollen. J'ai appris à aimer la rose, le lys et l'orchydée, mais les myosotis, mes premières amours, c'était inné : leur bleu, leur délicatesse, leur humilité, cette manière de toujours être en groupe... mais surtout cette beauté qui, pour la voir, il fallait le vouloir et s'y pencher!

    Théa d'Albertville
    5 juin 2007
    Conches


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :