• Quand vous viendrez me faire l'amour - Théa d'Albertville

    femme sauvage

    Quand vous viendrez me faire l'amour
    Ne pouvant plus faire autrement
    Je serai libre, sans atours
    Sans parfum sans fard sans serment
     
    Mon ventre de vous aura faim
    D'un appétit interminable
    Je vous dévorerai sans fin
    Vous emprisonnant comme un diable
     
    Je vous prendrai en esclavage
    Jouant à la femme sauvage
    Vous serez là pour mon plaisir
     
    Je vous prendrai en esclavage
    Après l'or, l'encens et la myrrhe
    Je vous laisserai repartir
     
    Théa d'Albertville
    17 décembre 2014

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Août 2017 à 10:30

    The words in your poem are so inspiring, so I read it all the time. I must say that this poem is my favourite one. Thank you for your blog!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :